moteur de recherche

AXE 2: Gouvernance durable et territoire

Axe 2 : Gouvernance durable et territoires

Etre un acteur du développement durable sur un territoire urbain et au sein de son exploitation

Objectif de l'axe

Définir la notion de développement durable et des principes qui lui sont associés (transversalité, gouvernance, adaptabilité et prospective)

Connaître l’historique de la notion de développement durable, ses différentes déclinaison en s'appuyant sur les enjeux présentés dans l'axe O (Hub)

Rendre opérationnel le concept de développement durable au sein d’un centre de profit en le déclinant selon une approche territoriale et en modifiant les modes d’exploitation et de management pour les rendre cohérents avec la logique de durabilité

Diagnostiquer un territoire : géographie, jeux d'acteurs, agenda 21

Analyser les territoires en comprenant les articulations entre les différentes échelles géographiques et décisionnelles

Juger de la durabilité d'actions sur un territoire

Apprendre à raisonner en dynamique en comprenant l'articulation des différentes échelles temporelles

Se placer dans une démarche prospective et gérer explicitement l'incertitude relative aux évènements futurs

Mobiliser l'économie pour représenter dans un cadre cohérent les enjeux d'efficacité, d'équité et de respect de l'environnement

Comprendre les logiques sous-jacentes au choix des principaux instruments de régulation de la qualité de l'environnement.

Valoriser monétairement les gains associés à une qualité de l'environnement

Savoir établir des compromis raisonnables et acceptables en matière de développement durable au sein d’une exploitation.

Comprendre l'émergence de la RSE

Appréhender les notions d’indicateurs de performance et de développement durable

Analyser les performances des différents modes de gouvernance des entreprises en termes de développement durable

Etre en mesure de mobiliser les outils susceptibles de créer ces compromis et cette acceptabilité dans une logique multi-acteurs (administrations, services techniques et Elus des collectivités, Usagers, parties prenantes) avec transversalité et coopération (gouvernance durable).

Savoir lier une prestation technique aux enjeux politiques, économiques et sociaux en amont d’un contrat, pendant sa mise en œuvre et lors son renouvellement.


Modalités pédagogiques

Une majorité de cours magistraux, tronc commun, mais un recours aux professionnels pour donner des exemples d’application du développement durable. Ces témoignages introduisent également des retours d’expériences positifs et négatifs pour enseigner sur la gestion de l’incertitude.

Une appropriation d’exemples dans les différents métiers (et pas seulement dans son seul métier d’affectation).

Un voyage d'étude pour permettre un exercice de diagnostic territorial grandeur nature.






UE 2-3 Gouvernance durable des organisations

Responsable de l'UE : Thierry Hommel, Ecole des Ponts ParisTech

Ce cours vise à analyser les jeux d'acteurs qui conduisent à l'émergence de stratégie de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Il analyse également dans quelle mesure les indicateurs en œuvre pour juger de la performance et l'organisation de l'entreprise sont cohérents ou orthogonaux avec une véritable politique de RSE.

Capacités visées

Décliner la notion de développement durable à l'échelle d'une entreprise

Comprendre les enjeux des politiques de RSE

Analyser la cohérence entre ces enjeux et les stratégies de gouvernance d'entreprise effectivement mise en œuvre.

Modalités pédagogiques

La démarche économique présentée dans l'UE2-1 est ici complétée par des éclairages venant de la théorie des systèmes, de la philosophie politique et de la sociologie de l’action publique.

Les modèles traditionnels de gouvernement d’entreprises sont présentés : le pouvoir discrétionnaire du dirigeant : stockholder versus stakeholder. La création de valeur pour l'ensemble de la société, le rôle des groupes de pression et de l'Etat sont ensuite analysé.

L'investissement Socialement Responsable comme élément d'une stratégie RSE est ensuite analysé.

Enfin, la communication sur le développement durable, les indicateurs, les impacts sur les outils et procédures de gestion sont analysés.